dimanche 15 octobre 2017

Découvrons Patrick Lorin

Biographie :
Patrick Lorin, de formation en sciences économiques, est passionné de fictions, d’énigmes historiques et de nouvelles technologies. Auteur de plusieurs romans et nouvelles, son œuvre nous entraîne vers des univers originaux et mystérieux.

Bibliographie :

Romans :
L'Île blanche, éditions Rivière Blanche, 2010
Les Seigneurs de la terreur, Balzac éditeur, 2006

Nouvelles :
L'Incident Wulf, anthologie Dimension New York 2, éditions Rivière Blanche, 2017
Marshal Brandy, anthologie Robots, éditions La Madolière, 2014
Publi-information, concours Pépin, 2014
Eaux Troubles, anthologie Les Compagnons de l'Ombre, éditions Black Coat Press, 2013

dimanche 27 août 2017

La genèse de l'Arbre aux Lunes

Didier Reboussin  nous explique la genèse de son roman :

"L'idée originale de l'arbre tentaculaire date des années 70, sans doute après lecture du Monde Vert de Brian Aldiss. A l'origine il y avait deux nouvelles qui devaient paraître dans Horizons du Fantastique, mais comme la revue fit naufrage...
Les deux manuscrits ont donc dormi une bonne trentaine d'année avant d'être repris et réunis en un seul texte: l'Arbre au  Lune paru dans Outremonde.
Puis l'envie de développer cet univers m'a pris et cela a donc débouché sur le roman éponyme.
Voilà toute l'histoire."

dimanche 6 août 2017

Découvrons Antoine Lencou

Antoine Lencou

Passionné par la science-fiction, l’astronomie, la paléontologie, Antoine Lencou y cherche les réponses à son insatiable curiosité, mais ne découvre que de nouvelles et passionnantes questions. Sans doute est-ce pour cela que ses écrits s’essayent souvent à imaginer le devenir des hommes ou leur origine.
Lorsque la joie d’être publié est venue, il n’a pas pensé à prendre un pseudonyme. Lencou est son vrai nom. S’il était breton, cela s’écrirait peut-être différemment, avec un L apostrophe, un K à la place du C. Un A aussi, remplaçant le E. L’Ankou. La mort.
Il est vrai que dans ses récits, la mort y est souvent présente. Avec le nom qu’il porte, elle ne devrait pas lui faire peur. Rien n’est moins sûr. D’ailleurs, ses personnages souffrent souvent du même handicap. Alors, dans le doute, restez courtois avec lui. On n’est jamais trop prudent.

Bibliographie :

Romans
Du sang et des larmes – (Éditions Pulp factory) À paraître
À corps perdu – (Éditions Griffe d’encre) 2014
Votre mort nous appartient – (Éditions Griffe d’encre), 2009

Anthologiste de :
Les portes – Éditions de l’Oxymore

Nouvelles :
Symbiose — Anthologie Dimension Moyen-Âge (Éditions Rivière Blanche), 2015
D’un versant à l’autre — Anthologie Dimension Préhistoire (Éditions Rivière Blanche), 2013
Une gare, c’est propre la nuit — Anthologie Le Monde de la nuit (Éditions Sombres Rets), 2013
Zéro de conduite — Anthologie Les robots sont-ils vraiment nos amis ? (Éditions Voy’[el]), 2012
Trames — Anthologie Du crépuscule à minuit (Éditions Asgard), 2011
Chrysalide — Anthologie Arcanes (Éditions Voy’[el]), 2010
Le Long Périple — Anthologie Passages (Éditions Oskar Fantasy), 2010
Écoutons-nous les uns les autres — Géante Rouge : Réplique, 2009
Droit du sang — Anthologie Identités (Éditions Glyphe), 2009
Bras de Fer — Lanfeust Mag n°112, Septembre 2008
Couleur d’automne – Anthologie Aube et crépuscule (Éditions Griffe d’encre) 2008
Hors Garantie (coécrite avec Jess Kaan) — Lanfeust Mag n°106, (février 2008)
Ah, la porte ! – Anthologie Ouvre-toi (Éditions Griffe d’encre), 2007
Je sais, ils m’avaient dit non — Anthologie (Pro)Créations (Éditions Glyphe), 2007
Nova — Géante Rouge : Réplique, 2007
L’appel du serpent — Horrifique, 2005
La double hélice — Khimaira, 2005
Gênez pas la circulation — Anthologie La Route (Éditions de l’Oxymore), 2003
Juste retour des choses — Les Vagabonds du rêve : Magie et Sorcellerie (Oxalis), 2001
L’enfant-dieu — Emblèmythiques Lilith et ses soeurs (Éditions de l’Oxymore), 2001
Le feu sacré — Anthologie Jour de l’an 1000 (Éditions Nestiveqnen), 2000
Le rêve brisé — Anthologie Jour de l’an 2000 (Éditions Nestiveqnen), 2000
L’église des prêtres — Anthologie Jour de l’an 3000 (Éditions Nestiveqnen), 2000

mercredi 10 mai 2017

La genèse du Mantra Originel par Franck Cassilis

Même si mon roman de SF, le Mantra Originel, avait été terminé en 2015 après une année de rédaction, sa conception remontait à beaucoup plus loin. J'avais l'idée d'une telle œuvre depuis mes premières années de lecture. Même si j'ai toujours été féru de fantasy, j'avais adoré le cycle de Tschaï de Jack Vance – qui est certes plutôt un planet-opera – et la trilogie des Guerriers du Silence de Pierre Bordage. J'ai poursuivi ma passion pour le space-opera en lisant les anciens FNA des années soixante-dix (ceux de Pierre Barbet ou de Jan de Fast, en particulier le cycle du Dr Alan) tout en découvrant les Rivière Blanche avec d'excellentes œuvres comme Ultima d'Alain le Bussy, la Guerre des Chiffonneurs de Thomas Géha, le Chant des Psychomorphes de Laurent Whale ou Agent des Ordres d'Antoine Robert. Bref, écrire un space-opera me titillait de plus en plus.
L'élément déclencheur eut lieu lors de mon travail sur mes écrits de fantasy. Dans celui-ci, bien qu'il soit un monde magique, mythique, une évolution historique avait lieu, avec un développement technologique important au fil des siècles. Pourquoi, dans ce cas-là, ne pas imaginer des hommes de ce monde magique partir à la conquête des cieux ? Cette idée de space-fantasy me fascinait de plus en plus. Enfin, l'envie de mêler un épisode de l'Histoire romaine à des aventures cosmiques et futuristes trottait dans ma tête, car tout bon space-opera doit faire référence à l'Histoire antique, n'est-ce pas ? C'est ainsi que j'ai imaginé la rivalité mortelle entre les grands hommes de la Diète interstellaire gouvernant la galaxie, Sid Hogn et Adar Jool, qui est une référence à la terrible guerre entre Octave-Auguste et Marc-Antoine dans les dernières années de la République. Ne comptez pas sur moi pour vous dire qui est l'un, qui est l'autre... Quant à Serro Warfin, le héros du livre, il est une référence évidente au mythique Han Solo. Comment ne pas être fan d'un contrebandier de l'espace, ironique, sans foi ni loi, du moins en apparence... ? Je décidai d'en faire le personnage récurrent de mon univers de space-fantasy.

 Après cela, je n'avais plus qu'à me lancer comme on dit. Paradoxalement, j'ai trouvé un éditeur plus rapidement que je ne l'aurai cru. Rivière Blanche avait trouvé mon projet intéressant, mais leur planning de parution était complet pour 2016. Dans le même temps, Fabien Lyraud, avec qui je partageais une même passion pour la space-fantasy et qui avait publié la première nouvelle de Serro Warfin dans son blogzine Chroniques Stellaires, montait sa propre structure, Pulp Factory, maison d'édition donnant la part belle à la SF d'aventures d'aujourd'hui. Je m'empressai de lui envoyer mon manuscrit... Le résultat est à présent sur les étals des bonnes libraires de l'imaginaire au prix modique de 12,50 euros, avec en prime une magnifique couverture.

mercredi 12 avril 2017

Découvrons Philippe Deniel

Informaticien d'une petite quarantaine d'année, lecteur assidu de Roger Zelazny, Terry Pratchett, Dan Simmons, JasperFforde ou Clive Barker (que du beau monde ), Philippe Deniel aurait très bien pu se contenter d'écrire des articles techniques dans Linux Magazine et M.I.S.C.
Mais un prix spécial du jury, lors du concours de nouvelles organisé par la 85ème dimension(désormais Actu SF) en 2002, l'a convaincu de continuer dans cette voie.
Depuis, il a placé une grosse trentaine de textes dans des différents fanzines, webzines (dont AOC, Éclats de Rêve, Transition et Outremonde) et anthologies amateurs (chez Sombres Rets, Voy'el et Parchemins & Traverses). Son texte « Notre Mère » a pris la seconde marche du prix de la nouvelle du Festival Zone Franche en 2011. Il a également coécrit le supplément « Péplum Soda » pour le jeu de rôle « Brain Soda » aux éditions Oriflam. Il est au sommaire des anthologie "La Cour de Miracles" et "Du Plomb à la Lumière" chez Mille Saisons.

Bibliographie :
Réparation, Parchemins et traverses 1,
Le Prisonnier, Anthologie « Au travers du labyrinthe », ActuSF
La Mémoire du Guerrier, Oulifan 8
Le maître des souffrances, Anthologie « les bourreaux », Parchemins et traverses
Comme un aquarium, Notes de merveille 3
Nouvel An, Black Mamba 3
Bakémono, Traversée Onirique
Notre dame des cauchemars, Anthologie « esprit mutant, seconde génération», Présence d'esprit
Sous traitance, AOC n°4, 2006
Le dernier de l'année, Notes de merveille 6, 2006
Le corrupteur, Phénix Mag 5, 2007
Catharsis, Eclats de Rêve 14, 2007
Okami, Outremonde 6, 2007
Père et fils, Outremonde 8, 2008
Blanche Neige et le prévôt, Gargotte Acide 4, 2009
Le serviteur, Anthologie « pouvoir et puissance », Sombres rêts
Lignée, Phénix Mag 10
Notre Mère, Outremonde 9, 2010
Emissaire, Cahier du baratin 2
Le grand maître, Station Fiction
Le successeur, Pénombre 5
3 sangliers, Eclats de rêve 24
Bounty Hunter, Mort sûre 7, 2011
Ryoksha, Anthologie « créatures fantastique asiatique », Voy'el
Le banquet, AOC 35
Nouveaux Alliés, Anthologie «  cour des miracles », Le Grimoire / Mille Saisons, 2015
Metal Radieux, Anthologie « du plomb à la lumière », Le Grimoire / Mille Saisons, 2016
Photos volées, Indé Panda, 2016
Des chiens et des loups, Chroniques Stellaires, 2016
Evolution, Anthologie « Tombée les voiles », Le Grimoire / Mille Saisons

À Paraître :
Le disciple, Dimension Western, Rivière Blanche
Minuit moins une, Epées et Sortilèges, Editions de l'instant

Le migrateur, Océans du futur, Arkuiris

mardi 14 mars 2017

L'imaginaire pulp d'aujourd'hui

Quand on parle de la SF ou de la fantasy pulp en France on évoque Fleuve Noir Anticipation. Cette collection pourtant décriée avait de véritables gemmes dans son catalogue (mais aussi des titres très dispensables, il est vrai).
Mais aujourd'hui on ne peut plus écrire le pulp de la même manière. Ou plutôt les auteurs ont acquis une liberté qu'ils n'avaient pas à l'époque. Parce que la société a changé. Déjà on peut avoir des femmes ou des héros LGBT au premier plan. Mais on peut aller plus loin et oser les héros non humains, les thématiques écolos, la résolution non violente des conflits, l'approche non judéo-chrétienne de certaines valeurs (ou même non occidentales) et plus largement une liberté dans les choix de thématiques anthropologiques.
Mais la liberté des auteurs est aussi liée à l'environnement médiatique. D'autres média en effet, ont influencé l'écriture romanesque dans nos genres de prédilection : le jeu de rôle, la bande dessinée ( que ce soit la franco-belge, le comics, le manga), les dessins animée, le jeu vidéo et sans doute des choses que j'oublie. Des tas de sub-cultures ont vu le jour et des relations se sont nouées entre littératures de l'imaginaire, rock, metal, musiques électroniques.
Bref oser le pulp aujourd'hui c'est oser une liberté que les auteurs pulp de la génération d'avant n'avaient pas. 
La SF pulp ou la fantasy pulp aujourd'hui, c'est un véritable espace de liberté.

jeudi 23 février 2017

Facebook

N'oubliez pas que nous avons une page Facebook.
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/