dimanche 27 août 2017

La genèse de l'Arbre aux Lunes

Didier Reboussin  nous explique la genèse de son roman :

"L'idée originale de l'arbre tentaculaire date des années 70, sans doute après lecture du Monde Vert de Brian Aldiss. A l'origine il y avait deux nouvelles qui devaient paraître dans Horizons du Fantastique, mais comme la revue fit naufrage...
Les deux manuscrits ont donc dormi une bonne trentaine d'année avant d'être repris et réunis en un seul texte: l'Arbre au  Lune paru dans Outremonde.
Puis l'envie de développer cet univers m'a pris et cela a donc débouché sur le roman éponyme.
Voilà toute l'histoire."

dimanche 6 août 2017

Découvrons Antoine Lencou

Antoine Lencou

Passionné par la science-fiction, l’astronomie, la paléontologie, Antoine Lencou y cherche les réponses à son insatiable curiosité, mais ne découvre que de nouvelles et passionnantes questions. Sans doute est-ce pour cela que ses écrits s’essayent souvent à imaginer le devenir des hommes ou leur origine.
Lorsque la joie d’être publié est venue, il n’a pas pensé à prendre un pseudonyme. Lencou est son vrai nom. S’il était breton, cela s’écrirait peut-être différemment, avec un L apostrophe, un K à la place du C. Un A aussi, remplaçant le E. L’Ankou. La mort.
Il est vrai que dans ses récits, la mort y est souvent présente. Avec le nom qu’il porte, elle ne devrait pas lui faire peur. Rien n’est moins sûr. D’ailleurs, ses personnages souffrent souvent du même handicap. Alors, dans le doute, restez courtois avec lui. On n’est jamais trop prudent.

Bibliographie :

Romans
Du sang et des larmes – (Éditions Pulp factory) À paraître
À corps perdu – (Éditions Griffe d’encre) 2014
Votre mort nous appartient – (Éditions Griffe d’encre), 2009

Anthologiste de :
Les portes – Éditions de l’Oxymore

Nouvelles :
Symbiose — Anthologie Dimension Moyen-Âge (Éditions Rivière Blanche), 2015
D’un versant à l’autre — Anthologie Dimension Préhistoire (Éditions Rivière Blanche), 2013
Une gare, c’est propre la nuit — Anthologie Le Monde de la nuit (Éditions Sombres Rets), 2013
Zéro de conduite — Anthologie Les robots sont-ils vraiment nos amis ? (Éditions Voy’[el]), 2012
Trames — Anthologie Du crépuscule à minuit (Éditions Asgard), 2011
Chrysalide — Anthologie Arcanes (Éditions Voy’[el]), 2010
Le Long Périple — Anthologie Passages (Éditions Oskar Fantasy), 2010
Écoutons-nous les uns les autres — Géante Rouge : Réplique, 2009
Droit du sang — Anthologie Identités (Éditions Glyphe), 2009
Bras de Fer — Lanfeust Mag n°112, Septembre 2008
Couleur d’automne – Anthologie Aube et crépuscule (Éditions Griffe d’encre) 2008
Hors Garantie (coécrite avec Jess Kaan) — Lanfeust Mag n°106, (février 2008)
Ah, la porte ! – Anthologie Ouvre-toi (Éditions Griffe d’encre), 2007
Je sais, ils m’avaient dit non — Anthologie (Pro)Créations (Éditions Glyphe), 2007
Nova — Géante Rouge : Réplique, 2007
L’appel du serpent — Horrifique, 2005
La double hélice — Khimaira, 2005
Gênez pas la circulation — Anthologie La Route (Éditions de l’Oxymore), 2003
Juste retour des choses — Les Vagabonds du rêve : Magie et Sorcellerie (Oxalis), 2001
L’enfant-dieu — Emblèmythiques Lilith et ses soeurs (Éditions de l’Oxymore), 2001
Le feu sacré — Anthologie Jour de l’an 1000 (Éditions Nestiveqnen), 2000
Le rêve brisé — Anthologie Jour de l’an 2000 (Éditions Nestiveqnen), 2000
L’église des prêtres — Anthologie Jour de l’an 3000 (Éditions Nestiveqnen), 2000

mercredi 10 mai 2017

La genèse du Mantra Originel par Franck Cassilis

Même si mon roman de SF, le Mantra Originel, avait été terminé en 2015 après une année de rédaction, sa conception remontait à beaucoup plus loin. J'avais l'idée d'une telle œuvre depuis mes premières années de lecture. Même si j'ai toujours été féru de fantasy, j'avais adoré le cycle de Tschaï de Jack Vance – qui est certes plutôt un planet-opera – et la trilogie des Guerriers du Silence de Pierre Bordage. J'ai poursuivi ma passion pour le space-opera en lisant les anciens FNA des années soixante-dix (ceux de Pierre Barbet ou de Jan de Fast, en particulier le cycle du Dr Alan) tout en découvrant les Rivière Blanche avec d'excellentes œuvres comme Ultima d'Alain le Bussy, la Guerre des Chiffonneurs de Thomas Géha, le Chant des Psychomorphes de Laurent Whale ou Agent des Ordres d'Antoine Robert. Bref, écrire un space-opera me titillait de plus en plus.
L'élément déclencheur eut lieu lors de mon travail sur mes écrits de fantasy. Dans celui-ci, bien qu'il soit un monde magique, mythique, une évolution historique avait lieu, avec un développement technologique important au fil des siècles. Pourquoi, dans ce cas-là, ne pas imaginer des hommes de ce monde magique partir à la conquête des cieux ? Cette idée de space-fantasy me fascinait de plus en plus. Enfin, l'envie de mêler un épisode de l'Histoire romaine à des aventures cosmiques et futuristes trottait dans ma tête, car tout bon space-opera doit faire référence à l'Histoire antique, n'est-ce pas ? C'est ainsi que j'ai imaginé la rivalité mortelle entre les grands hommes de la Diète interstellaire gouvernant la galaxie, Sid Hogn et Adar Jool, qui est une référence à la terrible guerre entre Octave-Auguste et Marc-Antoine dans les dernières années de la République. Ne comptez pas sur moi pour vous dire qui est l'un, qui est l'autre... Quant à Serro Warfin, le héros du livre, il est une référence évidente au mythique Han Solo. Comment ne pas être fan d'un contrebandier de l'espace, ironique, sans foi ni loi, du moins en apparence... ? Je décidai d'en faire le personnage récurrent de mon univers de space-fantasy.

 Après cela, je n'avais plus qu'à me lancer comme on dit. Paradoxalement, j'ai trouvé un éditeur plus rapidement que je ne l'aurai cru. Rivière Blanche avait trouvé mon projet intéressant, mais leur planning de parution était complet pour 2016. Dans le même temps, Fabien Lyraud, avec qui je partageais une même passion pour la space-fantasy et qui avait publié la première nouvelle de Serro Warfin dans son blogzine Chroniques Stellaires, montait sa propre structure, Pulp Factory, maison d'édition donnant la part belle à la SF d'aventures d'aujourd'hui. Je m'empressai de lui envoyer mon manuscrit... Le résultat est à présent sur les étals des bonnes libraires de l'imaginaire au prix modique de 12,50 euros, avec en prime une magnifique couverture.

mercredi 12 avril 2017

Découvrons Philippe Deniel

Informaticien d'une petite quarantaine d'année, lecteur assidu de Roger Zelazny, Terry Pratchett, Dan Simmons, JasperFforde ou Clive Barker (que du beau monde ), Philippe Deniel aurait très bien pu se contenter d'écrire des articles techniques dans Linux Magazine et M.I.S.C.
Mais un prix spécial du jury, lors du concours de nouvelles organisé par la 85ème dimension(désormais Actu SF) en 2002, l'a convaincu de continuer dans cette voie.
Depuis, il a placé une grosse trentaine de textes dans des différents fanzines, webzines (dont AOC, Éclats de Rêve, Transition et Outremonde) et anthologies amateurs (chez Sombres Rets, Voy'el et Parchemins & Traverses). Son texte « Notre Mère » a pris la seconde marche du prix de la nouvelle du Festival Zone Franche en 2011. Il a également coécrit le supplément « Péplum Soda » pour le jeu de rôle « Brain Soda » aux éditions Oriflam. Il est au sommaire des anthologie "La Cour de Miracles" et "Du Plomb à la Lumière" chez Mille Saisons.

Bibliographie :
Réparation, Parchemins et traverses 1,
Le Prisonnier, Anthologie « Au travers du labyrinthe », ActuSF
La Mémoire du Guerrier, Oulifan 8
Le maître des souffrances, Anthologie « les bourreaux », Parchemins et traverses
Comme un aquarium, Notes de merveille 3
Nouvel An, Black Mamba 3
Bakémono, Traversée Onirique
Notre dame des cauchemars, Anthologie « esprit mutant, seconde génération», Présence d'esprit
Sous traitance, AOC n°4, 2006
Le dernier de l'année, Notes de merveille 6, 2006
Le corrupteur, Phénix Mag 5, 2007
Catharsis, Eclats de Rêve 14, 2007
Okami, Outremonde 6, 2007
Père et fils, Outremonde 8, 2008
Blanche Neige et le prévôt, Gargotte Acide 4, 2009
Le serviteur, Anthologie « pouvoir et puissance », Sombres rêts
Lignée, Phénix Mag 10
Notre Mère, Outremonde 9, 2010
Emissaire, Cahier du baratin 2
Le grand maître, Station Fiction
Le successeur, Pénombre 5
3 sangliers, Eclats de rêve 24
Bounty Hunter, Mort sûre 7, 2011
Ryoksha, Anthologie « créatures fantastique asiatique », Voy'el
Le banquet, AOC 35
Nouveaux Alliés, Anthologie «  cour des miracles », Le Grimoire / Mille Saisons, 2015
Metal Radieux, Anthologie « du plomb à la lumière », Le Grimoire / Mille Saisons, 2016
Photos volées, Indé Panda, 2016
Des chiens et des loups, Chroniques Stellaires, 2016
Evolution, Anthologie « Tombée les voiles », Le Grimoire / Mille Saisons

À Paraître :
Le disciple, Dimension Western, Rivière Blanche
Minuit moins une, Epées et Sortilèges, Editions de l'instant

Le migrateur, Océans du futur, Arkuiris

mardi 14 mars 2017

L'imaginaire pulp d'aujourd'hui

Quand on parle de la SF ou de la fantasy pulp en France on évoque Fleuve Noir Anticipation. Cette collection pourtant décriée avait de véritables gemmes dans son catalogue (mais aussi des titres très dispensables, il est vrai).
Mais aujourd'hui on ne peut plus écrire le pulp de la même manière. Ou plutôt les auteurs ont acquis une liberté qu'ils n'avaient pas à l'époque. Parce que la société a changé. Déjà on peut avoir des femmes ou des héros LGBT au premier plan. Mais on peut aller plus loin et oser les héros non humains, les thématiques écolos, la résolution non violente des conflits, l'approche non judéo-chrétienne de certaines valeurs (ou même non occidentales) et plus largement une liberté dans les choix de thématiques anthropologiques.
Mais la liberté des auteurs est aussi liée à l'environnement médiatique. D'autres média en effet, ont influencé l'écriture romanesque dans nos genres de prédilection : le jeu de rôle, la bande dessinée ( que ce soit la franco-belge, le comics, le manga), les dessins animée, le jeu vidéo et sans doute des choses que j'oublie. Des tas de sub-cultures ont vu le jour et des relations se sont nouées entre littératures de l'imaginaire, rock, metal, musiques électroniques.
Bref oser le pulp aujourd'hui c'est oser une liberté que les auteurs pulp de la génération d'avant n'avaient pas. 
La SF pulp ou la fantasy pulp aujourd'hui, c'est un véritable espace de liberté.

jeudi 23 février 2017

Facebook

N'oubliez pas que nous avons une page Facebook.
https://www.facebook.com/Pulp-Factory-1233133706774124/

mercredi 22 février 2017

Découvrons Didier Reboussin

Didier Reboussin est notre deuxième auteur, découvrons qui il est.

Né en 1955 en région parisienne, j'ai appris à lire avec la collection Anticipation du Fleuve Noir. Au milieu des années 70, j'ai participé activement au fandom en éditant des fanzines ou en collaborant à différentes revues de l'époque. Durant cette période j'ai noué des relations suivies avec quelques auteurs dont j'admire toujours les œuvres, comme Nathalie Henneberg, Julia Verlanger, Pierre Barbet, Claude Cheinisse, Christine Renard, Jean-Pierre Andrevon et d'autres encore.
A l'issue d'une longue période durant laquelle j'étais redevenu simple lecteur, (avec je le confesse une préférence pour la SF de papa...) le désir d'écrire s'est fait plus fort et j'ai donc entamé une seconde carrière, essentiellement de nouvelliste et de chroniqueur. Avec l'aide de Cyril Carau j'ai pu achever le seul roman fantastique ébauché par Nathalie Henneberg : « Hécate », publié en 2012 aux Éditions Sombre Rets. Promouvoir l’œuvre de Nathalie Henneberg est en effet pour moi un devoir.
Je collabore aujourd'hui régulièrement avec « Galaxies », « Le Météore » et « Quinzinzinzili » en leur livrant des articles. Enfin, je donne des critiques de livres, de revues et de BD sur le site Yozone.


Bibliographie :
L'envers de l'univers vu de travers, nouvelle, Nadir n°1 octobre 1973.
Du pays de moi-même, nouvelle, Nadir n°2 juin 1974.
Tonnerre, nouvelle, Kroo fans n°1, mars 1975
Le loup aveugle et la petite fille muette, nouvelle, Piranha n°4, septembre 1977.
Nombreux articles et chroniques dans Horizons du fantastique, Argon, Spéculation, Spirale, Le Popilius, Requiem, Axolotl, Piranha, Altaïr.
Neige en novembre, Noël en décembre, nouvelle, Phénix n° 25, décembre 1990.
Evolution, nouvelle, anthologie Pouvoir et Puissance, éditions Sombres rets, octobre 2009.
Cité Noé 51, nouvelle, Dimension Jimmy Guieu, Rivière Blanche, janvier 2011.
TGV 6192, Nouvelle, Piments et muscade n° 12, été 2011.
Vanité, nouvelle, Géante Rouge N° 19, 2011.
Le dernier songe de Vaux, nouvelle, webzine Univers 10, mars 2011.
L'arbre aux lunes, nouvelle, webzine Univers 11, octobre 2011.
Hécate, roman, en collaboration avec N Henneberg et C Carau, Editions Sombres Rets, mai 2012.
Norma, nouvelle, anthologie Histoires d'Amour, Editions Sombres Rets, mars 2012.
Un coup de grisou, nouvelle, anthologie La bibliothèque d'Atlantis, Editions ODS, octobre 2013.
Le destin d'Hermos, nouvelle, Interco, Rivière Blanche, décembre 2013.
Wannsee, nouvelle, Géante Rouge n° 21, 2013.
Euryale, nouvelle, anthologie Etranges Voyages, Editions Sombres Rets, avril 2014.
La Madelon, nouvelle, anthologie Nouvelles d'Outre-Mort, Editions ODS, octobre 2015.
Les Alyscamps, nouvelle, Moisson d'Epouvante n°3, Dreampress, 2016.
La chose qui pensait, anthologie L'Art de séduire, Editions Arkuiris, octobre 2016.
A paraître :
L'Arbre aux lunes, roman, Editions Pulp Factory, septembre 2017.
Admira, nouvelle, anthologie Entre rêves et irréalité, Editions Arkuiris, 2017.
L'Antéchrist, nouvelle, anthologie Extraterrestres, l'Ivre-book, 2017.

vendredi 17 février 2017

jeudi 9 février 2017

Franck Cassilis, notre premier auteur

Notre premier auteur sera Franck Cassillis. Voici de quoi le connaître un peu plus.

Né en 1979 en région parisienne, je vis depuis deux décennies dans l'ouest de la France. Passionné par les littératures de l'imaginaire et l'Histoire, j'élabore depuis l'adolescence des récits de fantasy, de science-fiction, et parfois de fantastique, très inspirés par la défunte collection Fleuve Noir Anticipation.
Publié depuis 2014, je participe régulièrement en tant que nouvelliste à des anthologies, à des fanzines ou à différentes aventures éditoriales passionnées et passionnantes. Depuis 2017, je fais partie du collectif d'auteurs francophones de l'imaginaire, Zîo Books.
Cette même année, fort de ces expériences accumulées, je publie mon premier roman à la jonction entre la fantasy et la SF chez l'éditeur Pulp Factory. J'ai d'autres projets en attente que j'espère concrétiser bientôt.
Pour de plus amples informations sur cette actualité littéraire et sur ce qui devrait suivre, n'hésitez pas à consulter mon blog d'écrivain : fcassilis-auteur.blogspot.fr.



Bibliographie :

-Les Factions Rivales, novella fantasy, L'ivre-Book, avril 2014.

-La Folie de l'Espace, nouvelle SF, Dimension Système Solaire (direction Arnauld Pontier), Rivière Blanche, juillet 2014.

-Le Médaillon, nouvelle fantasy, ECCE 3, décembre 2014.

-La Tanière du Diable, nouvelle fantasy historique, ECCE 4, février 2015.

-Les Insoumis de Whim, nouvelle SF, Chroniques Stellaires, décembre 2015.

-Terre-Nouvelle, nouvelle fantasy, Fantasy Art & Studies 1, décembre 2016.

A paraître :

-Le Mantra Originel, roman SF, Pulp Factory, juin 2017.

-L'Entité de Bernval, nouvelle fantasy historique, Anthologie Sword & Sorcery (direction Fabien Lyraud), éditions de l'Instant, courant 2017.

-Le Continent Souterrain, nouvelle SF, Dimension Merveilleux Scientifique 4 (direction Jean-Guillaume Lanuque), Rivière Blanche, fin 2017 ou début 2018.

-Traque à l'Hypnotique, nouvelle fantasy, Dimension Western 2 (direction Manuel Essard), Rivière Blanche, date indéterminée.


mardi 7 février 2017

Accouchement dans la douleur

Il est maintenant temps de parler de la genèse du projet. Ça n'a pas été un long fleuve tranquille. Dès 2014, pour faire échos à ce qui se passait aux USA depuis 2007, j'ai travaillé sur un projet de label new pulp à la française, en me disant qu'il y avait un public pour ça. En regardant le paysage éditorial, il n'y avait guère que Rivière Blanche et le Carnoplaste qui se réclamaient explicitement de cette filiation. Et puis je me suis dit que l'on pouvait aller plus loin et véritablement faire du vrai pulp moderne : un pulp qui serait une littérature populaire des années 2010 et non pas une littérature à la manière de, une littérature qui dialoguerait avec les cultures médiatiques. Depuis j'ai découvert qu'en Espagne un courant de ce type était en train de se développer autour de plusieurs éditeurs.

J'ai contacté environ 15 éditeurs, en ratissant large ( en contactant même certains éditeurs de jdr susceptibles d'élargir leur offre vers la littérature- je me souviens des années 90). Je me souviens avoir eu des réponses de refus de Bragelonne, Sans Détours, Ankama et Fleuve Noir ( j'avais échangé quelques mails avec David Camus à cette occasion; échange très constructif d'ailleurs). Courant 2015 j'étais lassé et laissait tomber ce marathon.

Un évènement m'a fait reconsidérer les choses. Le coup de force des Puppies lors du prix Hugo. Je me suis dit que si je ne faisais rien un éditeur d'extrême droite pourrait, lui très bien faire une O.P.A sur la SF populaire et qu'on ne pouvais pas laisser le pulp aux mains de gens aussi détestables. J'ai pensé à la jeunesse française qui n'a pas aujourd'hui l'équivalent d'une collection comme Fleuve Noir Anticipation.

Et en 2016 j'envisageais de créer ma propre maison d'édition. Après plusieurs contre-temps liés à la vraie vie, en septembre je commence à réfléchir au projet que je redimensionne et modifie à plusieurs reprises pour enfin lui donner sa forme définitive.  Et enfin après avoir construit les choses durant trois mois le label voit sa naissance officielle en janvier 2017.

mercredi 25 janvier 2017

Pourquoi lancer Pulp Factory en 2017

Pendant longtemps le pulp ou apparenté c’était Fleuve Noir. L’éditeur a laissé tomber le poche au début des années 2000. Depuis le créneau a été repris par des petits structures comme Rivière Blanche, le Carnoplaste, Ad Astra, Armada ou même par un éditeur de taille moyenne comme Critic. Je pense qu’il y a de la place pour beaucoup d’acteurs sur ce créneau. D’autant plus qu’il y a de nombreuses manières d’aborder ce versant populaire des genres de l’imaginaire.

J’ai pu voir en fréquentant des forum de jeu de rôle que certains lecteurs étaient attirés par des romans populaires et ne trouvaient pas toujours ce qui leur plaisait. D’un autre coté je suis en contact avec des auteurs et certains m’ont affirmé avoir du mal à publier. Il y a de la création et un public. Ce que je souhaite c’est mettre l’un et l’autre en face. 

Je souhaite publier des romans qui plaisent autant à un public masculin que féminin , publier des œuvres unisexes. Loin de la segmentation par sexe qui fait beaucoup trop de mal aujourd’hui ( pour caricaturer grossièrement la bit lit pour les filles, la hard SF et l’heroïc fantasy pour les garçons. C’est d’autant plus ridicule qu’il y a beaucoup de filles qui aiment l’heroïc fantasy et que certains garçons apprécient la bit lit). 

Et ce d’autant plus que je souhaite aussi toucher un public inter-générationnel. Les fans d’une part de tous âges, mais aussi un public jeune venu des différentes niches de la culture geek qui ne trouve pas forcément des œuvres originales étant en dialogue. 

lundi 23 janvier 2017

Le pulp d'aujourd'hui

Pendant longtemps le pulp à la française a été dominé par un éditeur Fleuve Noir. La collection Fleuve Noir anticipation était un modèle pour tous ceux qui aiment vraiment la SF et la fantasy populaire et ce malgré ses défauts. L’on peut choisir de travailler à la manière du Fleuve si l’on veut aujourd’hui faire du pulp à la française. Ou alors on peut essayer d’imaginer ce que serait le pulp aujourd’hui. Comment il peut s’exprimer à un âge où la littérature n’est plus le seul média. 
Il nous faut donc une littérature dynamique à l’écoute de ces autres médias, qui sait leur reprendre des thèmes. C’est le choix opéré par Pulp Factory. Nous voulons être un pont entre le lectorat traditionnel de la SF et de la fantasy et le rôlistes, les gamers, les geeks, les amateurs de BD, de séries, d’anime….. Nous voulons contribuer à régénérer le lectorat des genres de l’imaginaire. Nous voulons ainsi rapprocher les générations. Être accessible aussi bien à ce nouveau lectorat qu’au fans plus anciens. 

mercredi 18 janvier 2017

Littérature durable

Pulp Factory a choisi dans un premier temps de publier du livre papier car nous croyions en une littérature durable. Nous ne sommes pas hostile au livre électronique qui est un bon complément du livre papier. Nous y viendrons peut être un jour.
Qu’est ce qu’une littérature durable ?
C’est une littérature qui pourra un jour être redécouverte par les générations futures, une littérature qui laisse des traces dans le temps. Ce n’est pas parce que nous publions de la littérature populaire que nous ne devons pas nous en préoccuper. Au moment où l’on redécouvre certains auteurs de la collection Fleuve Noir Anticipation, c’est une problématique qui nous parle. Rappelons qu’un livre électronique c’est un fichier qui disparaît avec son possesseur.

Publier de la littérature durable c’est aussi respecter les auteurs. Ne pas les forcer à écrire des choses qu’ils ne veulent pas écrire. Retirer les titres uniquement quand les auteurs en font la demande. Essayer de les avoir le plus longtemps possible en disponibilité avec l’accord de l’auteur (quitte à basculer sur un modèle POD avec l’accord de l’auteur après un certain nombre de retirage).

Il s’agit aussi de respecter le lecteur et n’en faisant pas un simple consommateur. Notre but n’est pas de publier du roman industriel sans âme. Au contraire comme nous l’avons déjà dit nous tenons à publier des romans qui rapproche les fans de plusieurs générations ou qui permettent aux passionnés d’imaginaire littéraire de se rapprocher de ceux apprécient l’imaginaire déclinés par d’autres média. Etre une littérature passerelle.

Tout cela c’est une littérature durable.

mardi 3 janvier 2017

En savoir plus sur Pulp Factory

Tout ce que vous voulez savoir sur Pulp Factory.
- Je suis entrepreneur individuel. Dans un premier temps j'amorce le travail en micro-entreprise avant de passer au réel d'ici 9 à 12 mois (conseil de mon comptable)/
- Pulp Factory sera en auto- diffusion et auto-distribution via Dillicom. La création d'un site internet de vente directe est prévue. Et nous essaierons d'être présent sur les salons le plus possible.
- Nous ferons des premiers tirages d'environ 300 exemplaires que nous renouvellerons selon la demande ensuite. Nous veillerons à avoir un titre en disponibilité le plus longtemps possible ( avec l'accord de l'auteur ça va de soi).

lundi 2 janvier 2017

Appel à textes - Collection aventures paranormales


Aventures Paranormales est notre collection consacrée au thriller paranormal et à la fantasy urbaine. Là encore nous publieront des romans courts (180 000 à 400 000 signes).
Là encore nous avons plein d’envies dans ce que nous voulons publier.
Pour le thriller paranormal :
Des histoires de détectives de l’occulte.
Des histoires de chasseurs de monstres.
Des romans mélangeant espionnage et fantastique.

Pour la fantasy urbaine
Des romans de fantasy urbaine mettant en scène des enquêteurs, des espions, des militaires ou des globe- trotteurs.
Des romans de fantasy urbaine se déroulant des dans des cadres non occidentaux.
Des romans de fantasy urbaine se déroulant à la fin du 19éme siècle ou au début du 20éme.

Evidemment à partir du moment que c’est du thriller paranormal ou de la fantasy urbaine et que c’est fun ça peut nous intéresser.
Envoyez nous un synopsis ou une présentation de votre projet, ainsi qu’un premier chapitre. Si le projet nous plaît nous vous contacterons pour que vous nous envoyiez  votre manuscrit complet.
lyraud@club-internet.fr

Appel à textes - collection Geek Fiction

Geek Fiction c’est surtout la collection des inclassables. Inclassables, oui, mais aussi fun et pulpy. C’est là que seront publiés entre autre (mais pas que) les textes dialoguant avec la culture geek. Mais c’est là aussi que nous publieront les mélanges les plus étranges et les plus inhabituels.
Quelques exemples de ce que nous voulons dans cette collection :
- des romans de super héros
- des romans de mecha ou de kaiju
- des uchronies « alien space bats » (uchronies où le point de divergence est un élément surnaturel ou science fictif).
- du survival horror (de préférence sans zombies)
- du weird western

Envoyez nous un synopsis ou une présentation de votre projet, ainsi qu’un premier chapitre. Si le projet nous plaît nous vous contacterons pour que vous nous envoyiez  votre manuscrit complet.
lyraud@club-internet.fr


Appel à texte - Collection Aventures Imaginaires

La collection Aventures Imaginaires accueillera des romans courts (180 000 à 400 000 signes) de fantasy et de SF populaire.
Nous avons évidemment plein d’envies dans ce que nous voulons publier.
Pour la fantasy :
De la sword and sorcery
Des romans de fantasy à monde secondaire centrés sur des personnages d’enquêteurs
Des stand alone de high fantasy qui sortent des sentiers battus ( sans elfes, sans nains, sans orcs, sans forces du mal situées loin à l’est et autres clichés )
De l’arcanepunk ( de la fantasy dans des mondes secondaires 19éme/ 20éme où la magie est une science comme les autres)

Pour la science fiction
Des space opera avec des personnages récurrents, soit d’enquêteurs soit d’aventuriers.
Des space opera baroques avec des éléments plus grand que nature à la Druillet.
Des planet opera ou l’écosystème est un véritable personnage
Du steampunk
Du post cyberpunk autour de personnages positifs.

Bien évidemment nous sommes ouverts au mélange des deux genres. La science fantasy est également quelque chose que nous apprécions.
Nous sommes ouvert aussi aux recueils de nouvelles à conditions qu’ils regroupent des textes mettant en scène des personnages récurant ou alors des textes se déroulant dans un même univers.
Et évidemment nous sommes ouverts à plein d’autres choses pourvu que ce soit de la fantasy ou de la SF d’aventures et que ce soit fun.

Envoyez nous un synopsis ou une présentation de votre projet, ainsi qu’un premier chapitre. Si le projet nous plaît nous vous contacterons pour que vous nous envoyiez  votre manuscrit complet.

lyraud@club-internet.fr

Qu'est ce que Pulp Factory

Pulp Factory se veut un label éditorial publiant des romans courts de science fiction et de fantasy. Nous avons également choisi de privilégier le coté populaire du genre. Nous ne sommes pas les seuls dans cette voie. D’autres petites structures sont également présenter sur ce créneau ( Rivière Blanche, Armada, Voy’el, Ad Astra, Critic pour n’en citer que quelques uns). 
Nous allons essayer de trouver notre propre ton. Nous souhaitons privilégier des romans qui vont dialoguer avec les autres média. Nous souhaitons en effet publier des romans qui parlent aux geeks, mais toutefois sans oublier le public traditionnel des littératures de l’imaginaire. Nous voulons être un pont entre les générations.
Nous déclinerons notre offre en trois collections :
- Aventures Imaginaires publiera des romans de SF et de Fantasy classique.
- Geek Fiction se chargera de l’inclassable et des romans liés aux autres média de la culture geek.

- Aventures paranormales publiera des thriller paranormaux et des romans de fantasy urbaine.